LE SOUDAGE

LES DIFFÉRENTS PROCÉDÉS DE SOUDAGE ÉLECTRIQUE
Le soudage à l’arc est un terme générique pour désigner un arc électrique créé entre une électrode et les pièces à assembler.

Le soudage électrique, un métier d’expert

Le soudage à l’arc électrique est un mode d’assemblage par fusion, avec ou sans apport de métal, permettant d’assembler de manière définitive et robuste deux ou plusieurs pièces. Pour réaliser cette fusion, on utilise l’énergie dégagée par un arc électrique de forte intensité et basse tension entre une électrode fusible ou réfractaire et les pièces à assembler. Quel que soit le procédé de soudage à l’arc employé, la dextérité et l’expérience du soudeur sont des facteurs essentiels de qualité des soudures.

On distingue les différents procédés de soudage à l’arc suivants : Arc Electrode Enrobée, TIG, PLASMA, MIG/MAG, MIG/MAG Fil Fourré. Mis à part le procédé Arc Electrode Enrobée strictement manuel, ces procédés s’utilisent aussi bien en automatique qu’en manuel.

Soudage à l’arc électrique avec électrodes enrobées

Il s’agit du plus connu des procédés de soudage : l’arc électrique dégage un fort pouvoir calorifique et est établi entre l’électrode fusible et les pièces à assembler. La fusion de l’enrobage stabilise l’arc, fournit la protection gazeuse et permet d’ajuster les caractéristiques métallurgiques du métal liquide.

Ce procédé est utilisé en atelier et très souvent sur chantier, principalement pour les aciers au carbone non ou faiblement alliés, les aciers inoxydables ainsi que pour du rechargement. 

Équivalences :
- MMA 
- SMAW 
- Procédé 111 selon l’ISO 4063

Soudage à l’arc avec électrodes non fusibles

  • Soudage TIG (Tungstene Inert Gas)

L’arc électrique est établi entre les pièces à souder et l’électrode en Tungstène non fusible, protégé par un gaz neutre (Argon principalement). L’arc se crée entre l’électrode réfractaire (- du générateur) et la pièce (+ du générateur) sous un flux gazeux de façon générale, il s’agit d’un gaz ou d’un mélange de gaz rares. Le soudage au TIG, pratiqué manuellement, est un procédé relativement lent mais donnant des soudures de qualité. 

Ce procédé est principalement utilisé pour le soudage de pièces de faibles épaisseurs et pour un large spectre de natures de matériaux y compris les plus délicats à souder, tels que les aciers, les aciers inoxydables, les alliages d’aluminium, de magnésium, titanes, cuivreux et les bases nickels. 

Équivalences :
- GTAW Gas Tungten Arc Welding selon les normes américaines
- Procédé 141 selon l’ISO 4063

Soudage à l’arc avec fil, électrodes fusibles

Procédé MIG/MAG
Avec ce procédé, l’arc est établi entre un fil électrode fusible qui constitue le métal d’apport et les pièces à souder sous une protection gazeuse. Le soudage MIG/MAG est appelé également procédé "semi-automatique" car l’amenée de fil électrode fusible dans la torche de soudage est motorisée. 
Le choix du procédé MIG (Metal Inert Gas) ou MAG (Metal Active Gas) se fait en fonction des matériaux à souder et  de l’atmosphère de protection.
  •  Le procédé MIG est appliqué pour :
- les alliages d’aluminium pour lesquels on utilise des gaz neutres (argon ou mélange argon/hélium exclusivement).
- les aciers fortement alliés (aciers inoxydables) pour lesquels on utilise un mélange à base d’argon avec un faible pourcentage de gaz oxydant (CO2 et/ou O2).  
  • Le procédé MAG est utilisé pour :
- les aciers non ou faiblement alliés, avec un mélange  d’argon et de gaz oxydants dit "actifs" (CO2 et O2), permettant de stabiliser l’arc et jouer sur les morphologies de cordon et de zone fondue.
 MIG/MAG Fil Fourré : le métal d’apport n’est plus un fil "massif" mais un fil tubulaire rempli de flux et/ou de poudre métallique permettant de jouer sur les conditions opératoires et/ou la métallurgie de la soudure. Le gaz de protection est toujours présent.

Équivalences :
- Metal Inert Gas
- Metal Active Gas
- GMAW : Gas Metal Arc Welding (utilise un fil-électrode plein) selon les normes américaines
- FCAW : Flux Core Arc Welding (emploie un fil tubulaire, dit fil fourré) selon les normes américaines
- Procédé 131 (MIG) ou 135 (MAG) selon l’ISO 4063

Soudage plasma

Le soudage Plasma est un procédé de soudage automatique. Comme en TIG, l’arc est établi entre une électrode réfractaire et les pièces à souder.
L’arc est confiné en transitant dans une tuyère de faible diamètre ce qui élève très fortement sa température (jusqu’à l’état de "plasma") et donne une forte densité d’énergie. 
Le soudage plasma est utilisé principalement sur les aciers inoxydables et certains métaux nobles tels que le titane et ses alliages.

Équivalences :
- PAW : Plasma Arc Welding selon les normes américaines

Guide des teintes de soudure

BOLLÉ SAFETY PROTÈGE TOUS LES REGARDS

BOLLÉ SAFETY PROTÈGE TOUS LES REGARDS

L’œil est un organe fragile et vulnérable. Les effets d’un accident aux yeux sont nombreux et d’une gravité allant d’une simple irritation à la cécité totale, d’où l’importance d’appréhender l’ensemble des risques potentiels pouvant survenir dans l’environnement du travail. La protection des yeux est notre métier, vous assurer la qualité irréprochable de nos produits est notre devise ! 

Le soudage à l’arc électrique sans protection est dangereux

Il peut provoquer une inflammation douloureuse de la cornée et une opacité irréversible du cristallin de l’œil : la cataracte. Notre gamme est entièrement étudiée et conçue pour répondre aux exigences des normes, ainsi qu’aux règles de confort et d’esthétisme. Notre équipe de spécialistes vous aidera à trouver la solution la plus adaptée à vos risques. 

La traçabilité Bollé Safety

L’identification des produits et des lots permet d’assurer un contrôle de la qualité du produit en amont de sa distribution. Ce suivi s’inscrit dans la démarche Bollé Safety qui consiste à améliorer sans cesse son offre produit, la qualité, le service et l’efficacité globale de l’entreprise. 

Des produits fiables et confortables : la garantie Bollé Safety

Tous les produits proposés par Bollé Safety sont conformes aux normes européennes en vigueur. Les masques de la gamme sont garantis en moyenne entre 1 et 2 ans. 
Pour votre sécurité et pour être en conformité, les filtres auto-obscurcissants doivent être protégés par un écran de protection extérieur et intérieur. Aucune garantie ne sera accordée pour des filtres endommagés, utilisés sans écran de protection. 
Les conséquences d’une mauvaise utilisation sont exclues de la garantie.

LES FILTRES ACTIFS À CRISTAUX LIQUIDES, UNE TECHNOLOGIE "INTELLIGENTE"

Les filtres actifs de soudage apportent une protection fiable. Aussi bien à l’état clair que foncé, ils assurent  une protection permanente contre les émissions UV/IR, la chaleur, les étincelles et les projections. Le degré de protection du filtre est défini de manière à éviter l’éblouissement par l’arc électrique. Les filtres actifs de soudage doivent toujours être utilisés avec un masque de soudage.

En amorçant un arc électrique, les filtres actifs de soudage s’assombrissent automatiquement et après extinction de l’arc, ils reviennent à l’état clair initial. Ainsi les filtres actifs de soudage libèrent les deux mains du soudeur, d’où un gain de temps, une moindre fatigue et une qualité largement améliorée grâce au meilleur placement de l’arc. Ces filtres doivent être impérativement protégés par un écran de protection extérieur et intérieur en polycarbonate. 

 Active Technologie, des filtres techniques pour une protection optimale.​
LES FILTRES ACTIFS À CRISTAUX LIQUIDES,  UNE TECHNOLOGIE "INTELLIGENTE"