Idées reçues - Application

Idées reçues - Application

Démêler le vrai du faux au sujet de la protection oculaire
Honnêtement, je n’ai pas besoin de protéger mes yeux toute la journée !


Un accident peut arriver n’importe où et à tout moment. Voilà pourquoi certaines entreprises demandent à leurs salariés de porter les équipements de protection oculaire en permanence. Pas pour vous ennuyer mais pour limiter les accidents du travail, dont l’employeur est responsable.

--------------------------------------------------------------------------



Les deux premières causes d’accident touchant les yeux sont l’absence de protection ou une protection inadaptée. Avec des lunettes ou un écran de protection appropriée, 90 % des lésions oculaires peuvent être évitées.
Je me demande si les équipements de protection sont vraiment utiles…

--------------------------------------------------------------------------

Les accidents aux yeux, c’est quand même rare…
Chez les soudeurs et les oxycoupeurs, les blessures aux yeux représentent 27 % des accidents. Globalement, l’absence de protection et une protection inadaptée sont les deux premières causes de lésions oculaires.

--------------------------------------------------------------------------



Une surexposition à des sources d’intensité élevées peut provoquer des brûlures et des lésions de l’œil, qui peuvent se produire dans des milieux industriels et médicaux très divers. Les procédés de soudage, l’aciérie et la chirurgie sont en première ligne. Pour répondre à ces besoins spécifiques, Bollé Safety propose des lunettes de protection, des lunettes-masque, des écrans faciaux et masques de soudage, spécifiquement développés pour lutter contre les rayonnements optiques.
Le rayonnement optique seul ne peut pas être dangereux.

--------------------------------------------------------------------------

Contre les UV, il suffit de fermer les yeux !

 

En milieu industriel, les quantités d’UV très importantes générées par certaines activités sont dangereuses pour les yeux et nécessitent une protection professionnelle adaptée. Quelques exemples :

  • les arcs à souder provoquent une émission d’UV considérable qui exige de porter un masque de protection très spécifique, qui doit contenir une enveloppe en quartz, car le verre ne laisse pas passer les UV.
  • les tubes fluorescents basse pression (cabines de bronzage) et les lampes haute pression
  • les diodes UV mises au point au Japon sont largement utilisées pour la désinfection d’instruments, la gravure de circuits imprimés, la spectroscopie et la microscopie de fluorescence en laboratoire etc…

--------------------------------------------------------------------------



La teinte n’est pas un bon indicateur. La performance de filtration UV dépend de la qualité et du type de matériau utilisé pour la fabrication des oculaires. Elle est évaluée par un code 2, 3 et 5, correspondant à une échelle de filtration des UVA et UVB. Ce classement est indépendant de la teinte, qui est seulement liée au confort (incolore, jaune, brune, fumée…).
Contre les UV, il faut des lunettes fortement teintées.