Guide de choix

QUEL TYPE DE PROTECTION CHOISIR ?

Bollé Safety propose un large choix de lunettes de protection avec un marquage optique propre à chaque risque et à chaque type d'activité.
Qu'est-ce que l'évaluation des risques professionnels ?
L'évaluation des risques professionnels consiste à identifier et classer les risques dans l'entreprise pour mettre en place des actions de prévention pertinentes. C'est l'étape initiale d'une politique de santé et sécurité au travail. Il est impératif de vérifier l'adéquation entre les marquages du produit et les marquages normes.

LE RISQUE THERMIQUE

Le risque thermique intervient lors de la projection de liquides, de solides chauds ou l'émission de rayonnements intenses.
Bollé Safety a développé des lunettes de protection contre les risques thermiques conformes aux normes en vigueur.

Exemples concrets :
Chaleur radiante pouvant venir de fours, projection de métaux en fusion ou de solides chauds…
On définit le risque thermique comme : projections de liquides chauds, rayonnements thermiques intenses.

LE RISQUE MÉCANIQUE

Le risque mécanique se manifeste, dans la plupart des cas, lors d'opérations d'usinage où sont projetées des particules acérées ou possédant une énergie cinétique importante.
Contre les risques mécaniques, Bollé Safety a développé un large choix de lunettes de protection : lunettes à branches, lunettes masques, écrans faciaux...

Exemples concrets :
Copeaux métalliques, projections d'éclats ou de particules pouvant provenir d'outils…
On définit le risque mécanique comme : chocs, projections d'éclats ou de particules solides.

Pour effectuer un choix entre les lunettes à branches, les lunettes masques et les écrans faciaux, il est nécessaire de connaître la nature et l'importance du risque :
• pour une opération de tournage, des lunettes à branches peuvent suffire.
• pour un travail de tronçonnage, l'usage d'un écran facial est indispensable pour protéger les yeux et le visage.

LE RISQUE LIÉ AUX RAYONNEMENTS OPTIQUES:

Le rayonnement optique se manifeste dans de nombreuses activités en milieu industriel, médical ou commercial.
Sont concernés, les procédés de soudage, l'aciérie, la chirurgie...
Une surexposition des yeux à des sources d'intensité élevée peut provoquer des brûlures et des lésions de l'oeil.
Bollé Safety a développé des lunettes de protection, des lunettes masques, des écrans faciaux et masques de soudage pour lutter contre les rayonnements optiques.

Exemples concrets :
Rayonnements invisibles UV, rayonnements visibles et rayonnements invisibles IR...
On définit le risque lié aux rayonnements comme : ultra-violet, infrarouge, lumière visible, soudage au gaz, soudage électrique, laser.

LE RISQUE CHIMIQUE:

Le risque chimique apparaît lorsqu'une substance projetée ou présente dans le milieu ambiant réagit avec les composants de l'oeil ou la peau et se manifeste dans la plupart des secteurs industriels.
Le risque chimique est présent, notamment, dans le milieu médical, dans l'industrie agroalimentaire ou dans le domaine de la gestion des déchets, lorsque les micro-organismes sont susceptibles de contaminer l'individu.
Afin d'éliminer tout risque de projection de substances chimiques, Bollé Safety propose un large choix de lunettes masques de protection contre les risques chimiques et biologiques.

Exemples concrets :
Poussières, aérosols, liquides, gaz ou vapeurs…
On définit le risque chimique comme : projections de liquides dangereux, poussières toxiques, gaz, vapeurs toxiques.

CAHIERS TECHNIQUES

LES LONGUEURS D'ONDES

Les longueurs d’ondes sont à la base de notre perception du monde… deux organes nous permettent de les recevoir : les yeux pour la lumière et les oreilles pour le son.

Les rayons gamma : très dangereux, peuvent traverser le ciment et même le plomb. Ils détruisent les cellules des organismes vivants.
Les rayons X : ils traversent les tissus de notre corps mais sont arrêtés par les os, permettant ainsi les radiographies.
Les rayons ultra-violets : en provenance du soleil, ils sont en partie arrêtés par la couche d’ozone qui entoure la terre. Ceux qui réussissent à passer font la joie des adeptes du bronzage mais sont nocifs à forte dose.
Les infrarouges : sont émis par tous les corps chauds. Ils ne sont pas visibles mais leur chaleur est perceptible.
Les ondes radios : sont utilisées pour transporter sons, images ou données numériques. L’oeil humain n’est pas capable de discerner les différentes composantes d’un rayonnement et ne perçoit que leur résultante. L’oeil humain est capable de voir uniquement les rayonnements dont la longueur d’onde est comprise entre 380 et 780 nanomètres, il s’agit du “spectre visible“.

Haut de page